16 août 2005

Vol n°19 - En route pour Dreux

La Navigation, la première fois, c'est mettre de côté (en apparence ) tout ce qu'on a appris en pilotage et recommencer à apprendre des choses tout à fait différentes. En tout cas ce fut mon sentiment. Car la première chose que j'avais à faire en arrivant aux Alcyons, était d'apporter avec moi une carte au 1/250000ème certifiée OACI et éditée par l'IGN, avec un gros trait de crayon entre La sortie secteur Ouest de Saint-Cyr, et Dreux. Moi j'avais tiré au dessus de la ville. Mais on ne va pas se poser dans la ville ... Heureusement Olivier était là pour m'aider à gommer et retirer un trait entre cette sortie de zone et l'aérodrome non-contrôlé de Dreux. Non contrôlé veut dire auto-information. On parle tout seul à la radio.
Après avoir préparé Kilo-Hotel, j'étais enfin heureux, en l'air de quitter ce circuit d'aéroport que j'avais baptisé "le manège" ... A force de tourner en rond ... Nous partions avec Olivier vers d'autres horizons vers l'ouest...
Notre cap avait été déterminé par rapport à un méridien de référence et mesuré avec une règle plastique spéciale fournie dans la pochette VFR réglementaire... Puis modifiée avec les données de correction magnétique. Eh oui, les lignes bien parallèles de la boussole n'en sont rien...  Elles bougent avec le temps.
C'est ainsi qu'Olivier m'appris à sortir du secteur St-Cyr, sorte de goulot d'étranglement, où il fallait passer dans un bras de forêt, ni trop au nord, il y avait des pavillons, ni trop au sud, à cause du gros quartier résidentiel. Les riverains un peu à cran d'avoir acheté leur bicoque une fortune, se plaignent des bruits de moteur d'avion... Et pour cause, c'est un vrai couloir cet endroit là ! Et l'altitude maxi est de 1500 pieds. Soit à peu près 800 pieds sol (à 264 m de leurs têtes) à 200 km/h. Ca fait du bruit ! Mais peu après, une fois passé le réseau d'antennes en dessous de nous, et que PontChartrain nous signale le panneau de sortie du secteur, droit sur le cap choisi, et top chrono ! Normalement, sans vent, nous devons y aller en 15' .... On traverse un bras de la forêt de Rambouillet ... J'ai la carte sur le genou gauche, et je dois en même temps maintenir mon repère de Cap ainsi que mon altitude (pas évident) de 2000 pieds. J'identifie les uns après les autres les bleds signalés par des points blanc sur la carte. Pas évident, car il y a plus de bleds en réalité que de villages identifiés !! Lequel est le bon .... ?
Mais déjà plus la peine de s'en soucier pour cette nav. courte, car Dreux est déjà devant nous. Une grosse masse noire et grise, c'est l'agglomération; l'aérodrome étant sur la gauche, je dévie mon cap pour viser sur ce nouveau repère. Nous y arrivons, et Olivier se charge de l'autoinformation par radio. Au temps, nous avons du retard, un vent de face nous a diminué notre vitesse-sol...
Pas grave, à la verticale, je peux faire l'état des lieux du terrain, piste seule en herbe, deux seuils décalés au deux bouts, quelques baraquements, sur le côté laissent imaginer qu'un aéroclub en fonction y est ouvert. La piste 4 nous est préférentielle, et nous nous préparons à intégrer le circuit par le début de vent arrîère.
Nous mettons parallèle à la piste sur laquelle nous voulons atterrir à 2000 pieds puis nous nous en éloignons d'une minute... On intègre sur le début de vent arrière en perdant 500 pieds jusqu'à 1500 pieds (altitude du terrain = 500 pieds AMSL).
Nous sommes en début de vent arrière à 140 km/h, il est temps de sortir les volets, d'amorcer la pompe à carburant électrique. La piste est en bout d'aile, tout est OK. Attention au vent léger travers qui tend à nous faire converger vers la piste. L'avancée en crabe est de rigueur ... Déjà le bout de piste est à 45° derrière nous sur la droite. Il est temps de virer en base et d'intégrer le plan de descente. Ca je sais faire. Néanmoins pas facile de rester stabilisé sur une longue finale ... Je me laisse un peu déstabiliser, je perds d'endroit ou je dois poser, la vitesse baisse ... Olivier reprend les commandes, l'attéro est raté ! On touche, et on redémarre. Décidément, le week end du 15 août ne m'a pas été d'une grande aide. J'ai perdu momentanément ce que j'avais appris pendant 3 mois.
Allez, retour, le même chemin en sens inverse. Je suis la route. Nous mettrons moins de temps qu'à l'aller (eh logique !) les vent nous ont été favorables. Retour vers le goulot d'étranglement, il est temps de traverser la nationale et d'intégrer en base main droite... Finale et un atterro tout aussi raté !
"La semaine prochaine, tours de piste, Dimitri. Il faut encore que tu en fasses tout seul."
Il faut surtout que j'arrive plus en forme que cela !

Posté par fire_bird à 10:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Vol n°19 - En route pour Dreux

Nouveau commentaire