Dimitri & l'aviation légère ...

19 février 2006

Vol n°23 - Le retour au club

immatkh___19_02_2006Ca m'a fait drôle de revenir ... de me réinscrire de humer à nouveau l'ambiance dans le club des Alcyons, de retrouver les instructeurs, les inscrits que l'on a tant côtoyé il y a 6 mois. J'ai l'impression de retrouver mes camarades de classe après de très grandes vacances.
Ma dernière nav, et donc mon dernier vol remonte à 6 mois (30 août 2005).

Je me suis réinscrit hier, j'ai repris le chemin du RER C, avec tout ce savoir en tête, qui a muri, qui s'est  épanoui.  J'ai repris le chemin, qui jadis était très ensoleillé, les arbres tout verts... Aujourd'hui il pleut beaucoup, un genre de temps breton sans la mer. Plafond bas, tout juste au dessus de l'altitude de tour de piste, avec quelques barbes de nuages qui viennent perturber la visibilité....

f_bpkh___19_02_2006J'ai retrouvé Olivier mon instructeur, pour quelques tour de piste sur Kilo-Hotel (F-BPKH)... J'ai retrouvé la bonne odeur de cuir dans l'avion, la promiscuité, la concentration, et je n'ai rien oublié. Pour ma plus grande fierté, je crois que je serai relâché la prochaine fois. je n'ai rien oublié, des checks lists, des prévols, des manoeuvres, des vitesses. J'avais tout en tête, y compris un état détendu, à l'aise avec les messages, et même avec les arrondis. Je me suis même pas loupé. J'ai très vite retrouvé et repris contact avec toutes les sensations, qui font que l'avion et son pilote ne font qu'un.
Aujourd'hui, la piste ressemblait un peu à un vast champ de labour, et la gadoue mêlées d'herbe freinait l'avion au décollage autant qu'au roulage ... avec en surplus un vent dans les fesses, deux conditions qui nous ont fait utiliser la piste dans toute sa longueur pour le premier décollage. Aussi Olivier m'a-t-il enseigné une technique pour éviter le frein de la gadoue: soulager l'avion dès la mise en ligne de vol (50 km/h) et décoller les roues vers les 90 km/h, laisser accélérer l'avion puis se mettre en pente max à 115 km/h. Bel exercice de reprise !!!

Avec ce temps de chien, pas grand monde dans le tour de piste. Peu de chance de voler en local (plafond trop bas) et finalement pas foule, ni des utilisateurs internes de l'aérodrome, ni d'aéronefs exterieurs. Alors c'était parfait ! Avec une jeune fille à la tour en plus, idéal !

Cette demi-heure de remise en selle amènera progressivement à un re-lâché en solo, afin que je puisse mettre en pratique, seul tous mes acquis retrouvés !

En attendant, je me suis mis à travailler ma théorie, afin de la passer, et de passer progressivement, au dernier tiers de ma formation jusqu'à un prochain examen pratique pour passer le PPL.

Posté par fire_bird à 20:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


20 janvier 2006

Vidéo de simulateur

Histoire d'imaginer ce que donne une verticale terrain à l'Aigle-St-Michel et un touché-décollé, je l'ai piloté sur mon simulateur perso à partir d'une scène conçue par Christian Dupriez, sur Microsoft Flight Simulateur 2004, à bord du ROBIN DR221 du club " Romeo Tango".



DR221 à l'aigle
Vidéo envoyée par fire_bird

Posté par fire_bird à 10:48 - Commentaires [1] - Permalien [#]

30 août 2005

Vol n°22 - L'Aigle

Ce lundi, je franchis un pas de plus dans mon apprentissage.
Il est temps de mettre un peu de côté la théorie de pilotage pur pour creuser plus profond dans le puit de la navigation.
Ce matine ne suis pas seul, je suis accompagné d'une jeune reporter de France Inter, Céline Duchéné à qui j'ai proposé de tourner son dernier reportage de l'été pour sa rubrique du 7h-9h "Le son du jour" consacré à l'avion. Olivier m'a donné son approbation, et tandis que nous arrivons, nous posons nos affaires et nous dirigeons tous les deux vers Romeo Tango qui nous transportera à l'aérodrome de L'Aigle-St-Michel, bourgade située dans l'Orne, au nord du domaine du Perche.
Céline branche son kit de reportage sonore et nous essayons d'enregistrer des sons, du DR221, on cherche le moindre volet, le bruit de la mécanique alors que la machine est à l'arrêt. Les claquements des volets qui sortent au premier cran, puis au deuxième cran. Je mets en marche la batterie, et on entend de suite, la mise en rotation du gyroscope; la pompe électrique se met à glouglouter...
Retour aux Alcyons, pour un premier pas dans la navigation. Olivier me conseille tout d'abord pour la prochaine fois de venir avec une pochette "12 items", trieur en carton, où les étiquettes suivantes seront mentionnées : METEO, NOTAMS, MASSE & CENTRAGE, PRESENTATION NAVIGATION, RADIO/RADIO-NAV, ZONES & ESPACES, DEVIS CARBURANT, PERFORMANCES ET LIMITATIONS, PROCEDURES D'URGENCE, MATERIEL PILOTE, DOC POUR PLAN DE VOL, PLAN DE VOL, les différentes rubriques étant accompagnées d'extraits du guide VFR, des "anti-sèches" comportant des procédures réglementaires, sur l'emport carburant, les docs à avoir à bord, etc etc ....

vol_l_aigle___carte

Préparation du vol
Sur ma carte Nord-Ouest IGN, j'ai tracé et mesuré le long trait tiré au crayon gris (qui s'allonge avec le temps !) . Nous devons sortir par le secteur ouest, se faufiler dans le mince chemin à l'ouest de St-Quentin en Yvelines, puis filer presque plein Ouest, passer travers de Houdan puis au travers-Nord de Dreux; à ce moment-là nous aurons effectué la moitié du trajet, et quitté la TMA de Paris. Ensuite, le trajet coupe le nord d'une bourgade qu'il nous faudra contourner par le nord. Le trait effleure la zone de spéciale de contrôle aérien d'Evreux, base militaire de surcroit. Nous traverserons une zone d'accès réglementée R 149 A, dont l'utilisation par les chasseurs de l'armée est précisée dans les NOTAMs (NOTices for AirMens) LA carte précise aussi que notre altitude en cas de mise en service doit être comprise entre 800 pieds sol et 1500 pieds sol. Fin du trajet à l'Aigle St-Michel.

Masse & Centrage appareil

J'ai préparé la fiche de centrage de Romeo-Tango, j'ai demandé préalablement le poids de notre passagère, rentré le tout dans la feuille Excel. C'est bon, même avec un plein de carburant, nous ne sommes pas hors - tolérance.

NOTAMs, & Météo du jour

Les NOTAMs des zones nord ouest viennent de sortir de la'imprimante en même temps que la carte du Temps Significatif (TEMSI) et la carte des vents. RAS sur la TEMSI, il fait beau comme lors d'un jour d'aoûtr ensoleillé. Vent faible jusqu'à 5000 pieds (1 à 2 noeuds ouest). Les NOTAMs nous fixent sur la zone d'activité aérienne militaire : pas en service aujourd'hui, youpi! Ca nous simplifiera les choses sur l'altitude de croisière à adopter en vol. Rien de spécial sur l'aérodrome d'arrivée ainsi que sur celui de St-Cyr.

Plan de vol

Olivier m'aide à préparer mon document des LOGs. Notre altitude sera déterminée à partir de l'altitude à tenir à destination au dessus de l'aérodrome de St-Michel. Je prends donc ma carte VAC de l'Aigle, téléchargée et imprimée la veille chez moi :
vol_l_aigle_cartevac
L'altitude du terrain est à 787 pieds, altitude-pression standard. Si nous souhaitons faire un tour de piste, notre altitude en vent arrière devra être à 1000 pieds au dessus soit 1800 pieds arrondis, notre 360° au dessus du terrain avant de rentrer dans le circuit standard sera à 500 pieds encore au dessus soit 2300 pieds altitude pression standard. Soit, notre sortie du secteur ouest se fera donc à 2000 pieds, avec le palier 1500 -> 2000 pieds en sortie des serres;
Nous tiendrons un cap de 265° sur 21 nautiques marins (Nm) jusqu'au travers Dreux à 2300 pieds (1er Log) [13 minutes]
Puis ensuite, 2è Log, même cap même altitude sur 18 Nm jusqu'au nord de Verneuil [11 minutes]
Enfin derner log, même cap même altitude sur 10 Nm jusqu'à l'Aigle. [6 minutes]
La feuille de Logs est OK pour un vol aller de 30 minutes. 10' environ de tour de piste et de touché-décollé, 30' de retour.

vol_l_aigle_logsComme nous ne traversons pas de zone réglementée, pas de radio spécifique à joindre pendant le vol. La carte VAC de l'Aigle nous précise aussi que l'aérodrome n'est pas contrôlé par une tour ou une approche. A nous de nous faire une auto-information pour nous, et pour informer les copains qui volent autour de nous ou bien à l'Aigle. Nous ferons le minimum réglementaire sur la fréquence poubelle. A 5' de l'Aigle, annonce de notre vol, position, provenance, identification et intentions sur le terrain.

Nous disposons maintenant de peu de temps. Tout le monde dans l'avion. Car j'ai un train à prendre à 14h.

En route !

L'avion est prêt au démarrage. Top chrono, le moteur démarre en rugissant 1000 tr/minutes, il est 10h31. Céline continue d'enregistrer des sons "au vol". Tout se passe plutôt bien. Je prends d'ATIS. Les températures sont hautes 16°C et Point de rosée 12. pas de vent et une pression élevée 1023 hPa. Paré au roulage, annonce tour collationnée, la machine s'élance jusqu'au point d'arrêt 30 gauche.

Sortie des volets, essai moteur-magnétos, verrouillage cellule, toutes ceintures attachées, 1 cran de volet, nous sommes autorisés à nous aligner, ce que je fais.... recalage du directionnel, bien centrés entre les repères.
Plein gaz ! 50 km/h ligne de vol, 100 km/h décollage (tout doux! on est trois quand même !!!) Notre montée se poursuit par un grand soleil ardent à 115 km/h au dessus de grandes étendues vertes des forêts de l'ouest parisien. Nous suivons notre petit chemin vers la sortie du secteur ouest à 1500 pieds. Puis nous passons en palier à 2000 pieds.... Ca y est ! au bout de 5' de vol nous sommes à la porte de sortie.
Top chrono, il s'agit de tenir ses Logs, il est 10h47 nous sommes à la sortie ouest et je tiens mon cap de 265° au directionnel...

Le temps passe, en sortie de TMA-Paris, je monte de 300 pieds et nous passons en altitude de croisière, à 200 km/h.
Maintenant c'est plus calme, il s'agit de bien corréler les repères au sol, routes, lignes haute-tension... C'est simple nous suivons une route nationale qui tire à l'ouest. On y voit des feux de broussailles, l'herbe jaunie par le soleil... Le vrombissement du moteur nous berce... A 11h00 nous sommes à la hauteur du Nord de Dreux. Je veille à bien contourner la ville...
A 11h11, nous sommes au nord de Verneuil. Jusque là notre timing est toujours OK, à la minute près.
Il est temps de faire notre auto-info. "Fox Bravo papa romeo tango, DR221 en provenance de St-Cyr et à destination de l'Aigle St-Michel à 6' de l'Aigle, 2300 pieds rappelle à la verticale terrain"
L'aérordrome est déjà en vue.

Approche de L'Aigle-St-Michel

Il est temps de préparer notre verticale. Ralentissement à 140 km/h et nous tournoyons au dessus du terrain. Un virage continuel auquel je dois m'habituer, puisqu'on y supporte 1,5 fois son poids; dans la lucarne de côté, droit en bas, Olivier me fait remarquer la signalétique au sol : un carré rouge barré d'un trait jaune... "Des précautions doivent être prises à l'atterrissage" On y voit aussi une espèce d'haltère dessinée avec des barres verticales sur les sphères... "prescription aux aéronefs d'atterrir et de décoler sur les pistes seulement". Enfin un "T" tourné à 90° dans le sens inverse des aiguiles d'une montre indique aux avions la direction à prendre pour atterrir ou décoller. Heureusement qu'Olivier était là, il me reste encore à bosser cette signalétique ! Mais quelle piste est en service ? 07 ou 25 ? Par chance, nous avons intercepté une auto-info d'un aéronef qui est parti de l'Aigle en nous annoncant une procédure de décollage depuis la 07. Nous avons notre piste. "Fox-Romeo-Tango, à la verticale terrain pour un circuit standard main droite et un touché en 07" comme indiqué sur la VAC. Au dessus de la piste, nous la surplombons à 2300 pieds, cap 070°. A 1 minute en éloignement, nous intégrons la branche de vent traversier en passant à 1800 pieds. On en profite pour resté dans la zone blanche du badin. Premier virage jusqu'en vent arrière. La piste est en bout d'aile c'est OK ! sortie du cran de volet, compensation et remise de quelques tours moteurs pour rester à 140 km/h. Mise en marche de la pompe électrique. "Fox Romeo Tango en vent arrière". Il s'agit de ne pas s'endormir.... Avant dernier virage, interception du plan de descente. Si tout se passe bien, on devra arriver au niveau du dernier virage à 1300 pieds QNH. "Fox Romeo Tango dernier virage".
Nous sommes en finale, et ça va. Sortie du deuxième cran de volet, vitesse finale 110 km/h. J'appréhende un peu la piste en dur, ce ne sont pas mes meilleurs amies. Mais il n'y a pas de vent et c'est sans danger. Olivier est toujours là pour accompagner mes gestes.

Touché... décollé !

300 pieds, 200 pieds, 100 pieds, 50 pieds ....10 pieds .... ralenti moteur au dessus du seuil, assiette de touché .... et on touche en douceur. Olivier remet 1 cran de volet, plein gaz et on redémarre !
Ca ne se fait pas tout à fait tout en douceur mais bon, l'accélération s'est au moins faite sur la piste et on a redécollé.
"Allez Dimitri Débrouille-toi pour retrouver la route inverse". J'avais oublié de préparer la route de retour, c'est ballot ! Enfin pour ce vol-là, cela ne devrait pas être trop diffiicile. Je reprends les repères au sol au moment de l'arrivée, la route nationale de Dreux, et je suis le cap inverse... Peu importe les timings, je suis pressé, mon TGV part à 14h!! J'arrive à peu près à suivre et à retrouver mes repères. Soudainement, un cessna nous arrive par la gauche 500 pieds au dessus et nous frôle... Ce qui nous fait toujours prendre conscience de notre vitesse.

Le retour se fera sans encombre et ce sera le dernier vol que je ferai avant un long moment. (déjà 22,30 heures de vol en formation!)
Alors patience, les beaux jours arrivent et j'espère continuer à faire le récit de mes vols et mes navigations.

Posté par fire_bird à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]